drach pascal claude
direction artistique & design
------------------------------------------------------------------------------------

EAST CANTEEN / 2016 - CANTINE ASIATIQUE
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design

eastcanteen.com
more photos on Instagram
interior
design
ergonomics
flea market
East Canteen s’est imposé comme un défi : un local certes joliment situé sur une place piétonne arborée, mais un peu coincé entre quartier étudiant et hyper-centre. Comment marquer les esprits pour faire de ce nouveau lieu une destination prisée malgré son excentrage ? En attisant curiosité et bouche à oreille par l’offre proposée : une carte asiatique, atypique et innovante dans une déco de cantine néo-exotique très travaillée et additionnant les influences.
Le projet s’attachera dès lors à illustrer une certaine idée d’Asie, celle d’un univers fantasmagorique, qui alimente l’inconscient collectif occidental : une Asie de paradoxes, traditionnelle mais hyperconnectée, vernaculaire mais mondialisée, rustique mais ultra-urbanisée, suave mais enfiévrée…
Rapidement, la démolition dévoile un local très en longueur, jouissant d’une grande covisibilité sur la rue piétonne attenante. C’est cette contiguïté forte qui sera travaillée par la création d’une rue intérieure menant vers une cuisine ouverte traitée à la manière d’un stand, le tout s’inspirant de l’esthétique urbaine et de la culture street food asiatique.
Briques nues et poutres anciennes sont conservées et d’autres dispositifs sont créés pour accentuer une atmosphère un peu chaotique et très cinématographique. Le plafond est rendu coupe-feu par un flocage teinté noir qui met en valeur gaines techniques, bouches de ventilation et chemins de câbles posés en idéogrammes. Un échafaudage de bambou court à l’intérieur du local parallèlement à la rue, et nichées dans sa profondeur, des enseignes lumineuses rythment l’avancée dans la salle en créant un arrière-plan très visuel depuis l’extérieur et en dispensant à l’intérieur des lueurs fluorescentes réfléchies par le Terrazzo vert ou les éléments métalliques du plafond. En plus d’un rôle esthétique majeur qui donne le ton au décor, cette structure organise et segmente, offrant tantôt des niches en mange-debouts, tantôt des étagères, tout en laissant une perméabilité de passage.
De l’autre coté justement, une alcôve dans laquelle on pénètre comme dans un salon très privé, propose une table unique bordée d’une banquette profonde sur laquelle on grimpe et on s’étend à loisir pour une expérience de restauration différente, dans une atmosphère plus feutrée.
La cuisine ouverte et son bar mitoyen s’ouvrent eux sur la salle au travers d’une structure toute hauteur en bois brut habillée d’éléments déco, dont les percées offrent des tablettes de zinc aux clients et des passe-plats inox au personnel. Face au bar, sous un nuage d’ampoules et de plantes grasses, trône une table haute en bois brut dessinée sur mesure et baignée d’une atmosphère de néons incandescents et grésillants.
Au final, grandes tables à partager, tables classiques et mange-debouts isolés ou face cuisine sont autant d’offres d’assises proposées aux clients, dans des espaces toujours baignés d’une lumière particulière, tantôt issue de lanternes en papier et bambou ou d’enseignes indéchiffrables, tantôt de suspensions anti-déflagrations ou de néons vénéneux.
East Canteen : une cuisine agitée, un extrême-orient fantasmé !


crédits photos :
Sylvain Reiniche, Drach P. Claude & Pokaa
slydeluxe.com
East Canteen was a challenge : a local certainly nicely located on a leafy pedestrian square, but still a bit stuck between a student district and the city center. How to make a strong impression, so that this new place become a popular destination despite its outlying location ? By stirring up curiosity and word of mouth with an attractive offer : an atypical and innovative asian food menu, in the very elaborate decor of a neo-exotic canteen, with various influences.
The project will therefore illustrate a precise idea of Asia, that of a phantasmagorical world that feeds collective unconscious of West : an Asia of paradoxes, traditional but hyper-connected, vernacular but globalized, rustic but highly urbanized, suave but fevered...
Quickly, the demolition reveals a very long room, with a large covisibility on the adjoining pedestrian street. It’s this strong contiguity that will be worked by creating an interior street leading to an open kitchen treated like a stand, the everything inspired by the urban aesthetic and the Asian street food culture.
Exposed bricks and old beams are preserved, and other installations are created in order to accentuate an atmosphere a bit chaotic but very cinematic. The ceiling is treated with a anti-fire black flocking that highlights ducts, vents and cable trays hanged as chinese ideograms. A bamboo scaffold stretch out inside the local, in parallel to the street, and some illuminated signs are nestled in its depth to punctuate it and create a very visual background from outside. The signs also provide inside the restaurant, fluorescent lights reflected by the green Terrazzo floor or the metallic elements from the ceiling. In addition to a major aesthetic role that sets the tone for the decor, this structure organizes and segments, providing sometimes niches for eat-standing, sometimes shelves, but leaving a permeability of passage.
On the other side, an alcove in which one enters as in a private lounge, offers a large single table with a deep bench on which one climbs and stretches for a different dining experience, in a more intimate atmosphere.
The kitchen and its adjoining bar are open on the room through a full-height structure in raw wood with decorative elements ; some openings offers zinc tablets to customers and stainless steel hatch to staff. Face to the counter, under a cloud of light bulbs and succulents, a high table is bathed by an incandescent atmosphere of old red neon signs.
Finally, large tables to share, traditional tables or eat standing tables are offered to customers, but always bathed in particular lights, sometimes from traditionnal lanterns or from indecipherable signs, sometimes from explosion-proof pendant or from venomous neons.
------------------------------------------------------------------------------------

EAST CANTEEN / 2016 - CANTINE ASIATIQUE
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design
interior
design
self-crafted goods
flea market
Trouver un nom… simple, fort, distinctif, traduisant au mieux l’esprit du lieu et de sa carte. Ni simplement chinois, japonais, thaïlandais ou coréen, le restaurant à l’ambition de mixer un peu tout ça, de jouer sur le mélange d’influences et de cultures. C’est plus globalement l’idée de l’Orient, de l’Extrême Orient ; c’est l’EAST, en anglais dans le texte ! Et dans EAST il y a EAT, qui sonne comme une injonction à se laisser entraîner par les odeurs suaves des woks bouillonnants et autres nuages de vapeurs des stands de rues asiatiques.
Plus qu’un logo, l’identité de EAST prend la forme d’un univers visuel double. D’une part un travail photo, avec les lettres du mot qui se dissimulent, se dévoilent au sein d’un univers éclatant de vapeurs colorées, d’explosion de pigments. Une composition lumineuse d’éclats de couleurs traduisant des saveurs palpitantes et pétillantes, sur un fond sombre évoquant l’obscurité des ruelles où seuls brillent les stands éclairés aux néons.
Pour compléter cette approche très visuelle et permettre la création du menu, un travail graphique est élaboré : une typographie est développée en reprenant la police de caractère de EAST sur laquelle viennent se greffer de petits attributs géométriques lui conférant une esthétique un brin asiatique, comme une synthèse des caractéristiques graphiques des idéogrammes et lettres des différentes langues du sud-est asiatique. Ajoutez à ça un rappel des volutes de vapeurs et deux baguettes qui viennent soustraire le S pour l’ingérer, et nous y sommes : EAT !… heu non pardon : EAST !
Find a name... simple, strong, distinctive, conveying at best the spirit of the place and its menu. Not just chinese, japanese, thai or korean, the restaurant's ambition is to mix all this things, to play on these various influences and cultures. This is, more generally talked, the simple idea of the EAST. And in the word EAST, there is EAT, which sounds like an injunction to be attracted by the sweet smell of cloudy woks of the asian street stalls.
More than a logo, the identity of EAST takes the form of a double visual universe. First a work with photos, in which the letters hide and reveal, in a dazzling world of colored vapors and pigment's explosions. A radiant composition of colors expressing exciting and sparkling flavors, on a dark background evoking the dark streets where only luminous stands shine.
To complete this very visual approach and contribute to the creation of the menu, a graphic work is elaborated : a typography is developed by taking the EAST font on which are grafted small geometric attributes giving it an asian twist, as a synthesis of graphic features from ideograms and letters from different languages of Southeast Asia. Add to that some vapor clouds and two chopsticks that come subtract the S to ingest it, and here we are : EAT... uh no sorry : EAST !
------------------------------------------------------------------------------------

LA CRÊPERIE - CRAMPOUS MAD / 2016 - CRÊPERIE
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design

crampous-mad.fr
interior
design
ergonomics
flea market
La Crêperie Crampous Mad est une enseigne emblématique du cœur commerçant de Mulhouse depuis une trentaine d’année. Les nouveaux propriétaires souhaitaient respecter l’histoire des anciens dirigeants et celle de cette bâtisse alsacienne unique en ce centre urbain, tout en insufflant au lieu qui avait ses fidèles, un sévère coup de jeune.
Pour y arriver, une rénovation totale aura été nécessaire pour s’adapter aux nombreuses contraintes de ce local très ancien qui prend ses aises sur plusieurs niveaux et demi-niveaux, où poutres tordues et colombages intérieurs s’imposent. Les volumes ont été repensés, ouverts sur la charpente ou partiellement re-cloisonnés en alcôves vitrées, afin d’offrir aux clients des espaces variés.
La cuisine ouverte aux allures de cabine de bateau est séparée de la salle par une ossature métallique vitrée qui serpente, abritant passe-plat ou ciel de bar, et offrant aux clients la vue sur les crêpes en préparation. Cette zone est conçue comme un pôle stratégique ouvrant sur l’entrée, un centre névralgique qui centralise l’accueil, la préparation, le bar, la caisse, et sert à orienter les clients à travers le restaurant.
L’aménagement des salles fait la part belle aux banquettes dessinées sur-mesure et équipées de dossiers dont le motif en kelsch alsacien répond avec malice au motif marinière des faïences. Le noir et le blanc inspirés du drapeau breton s’impose également en complément du bleu, tant dans les luminaires et le mobilier choisi en complément des banquettes, que dans le motif créé sur-mesure en grès cérame et équipant certains sols et murs. Le bois est également omniprésent, du plancher vieilli aux plateaux de tables, en passant par les tablettes murales qui voient s’aligner des séries d’affiches anciennes s’accordant aux tonalités du lieu. À l’étage, une barque ancienne suspendue dans le vide ouvert sur charpente, est séparée de la salle par un “plafond“ de gamelles lumineuses baignant cette dernière d’une douce lumière dorée. Deux alcôves plus intimes sont traitées dans des tonalités plus chaudes, autour de tables rondes prêtes à accueillir de joyeux moments familiaux.
Au final, l’atmosphère imaginée pour le restaurant se veut réjouissante et ludique, traitée avec une certaine fraîcheur tout en s’inscrivant dans le respect du cadre historique. La déco, d’inspiration tantôt bretonne tantôt alsacienne, est patinée et graphique, et fait la part belle aux motifs et à des notes marines subtilement pétillantes. À la fois authentique et original, ce nouvel aménagement de la Crêperie souhaite trouver son public auprès de générations confondus. En deux mots : un lieu familier, un concept familial…

crédits photos :
Lukam & Drach P. Claude
lukam.biz
The Crampous Mad crêperie is an emblematic place of the commercial heart of Mulhouse since thirty years. The new owners wanted to respect the history of the past owners and of this Alsatian house, unique in this city center, while insufflating to the place a deep facelift.
To achieve this, a total renovation has been necessary to adapt to the many constraints of this very old local that occupies the space of several levels and half-levels, where old beams and interior studs predominate. The volumes were re-designed, opened to the height or partially re-partitioned in alcoves, in order to propose customers varied spaces.
The open kitchen with a boat cabin inspiration, is separated from the customers by a metal and glass frame, providing them a view on crêpes in preparation. This area is designed as a strategic point, opening on the entrance ; a hub that centralizes the reception, the preparation, the counter, the cashbox, and used to guide customers through the restaurant.
In rooms, custom-made benches are equipped with backrests whose the Alsatian pattern (Kelsch) responds with malice to the striped sailor pattern made with ceramic tiles. The black and the white inspired by the Breton flag is also present in addition to the blue, both in pendant lights and in the furniture chosen to complement the benches, as in the custom-made pattern tiles equipping floors and walls. Wood is also omnipresent, from aged floor to table tops, and in the shelves supporting several old framed posters with to the tones of the place. Upstairs, an old suspended boat is separated by a "ceiling" of lighting lampshades bathing the room in a soft golden light. Two more intimate alcoves are treated in more warmer tones, around tables ready to welcome joyful family moments.
In the end, the atmosphere imagined for the restaurant is joyful and lightful, treated with a certain freshness while remaining in compliance with the historical setting. The decor, with both inspiration from Brittany and Alsace, is graphic and patinated, and highlights patterns and fresh marine notes. Authentic and original, this new design of the restaurant is looking for its audience in all generations. In two words : a familiar place, a friendly concept ...
------------------------------------------------------------------------------------

LA CRÊPERIE - CRAMPOUS MAD / 2016 - CRÊPERIE
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design
interior
design
self-crafted goods
flea market
Identité graphique du restaurant
Graphic identity of the restaurant
------------------------------------------------------------------------------------

SQUARE DELICATESSEN / 2015 - RESTAURANT & VENTE À EMPORTER
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design

facebook
interior
design
ergonomics
flea market
Situé au coeur de Strasbourg, dans un tissu commercial dense, Square est une enseigne de restauration sur place ou à emporter, proposant une carte d’inspiration napolitaine : pizzas à la coupe et cafés en version originale, préparés au piston !
L’idée dominante du projet était de dépoussiérer l’image de la pizzeria, d’y insuffler une atmosphère et une énergie nouvelle, un ancrage à cheval entre Naples et le Nouveau Monde.
Dans l’inconscient collectif, cette passerelle opère à l’évocation de “Little Italy”, quartier new-yorkais de la diaspora italienne. Ce sera là le terrain d’ancrage esthétique et narratif du projet !
Dès lors tout se construit autour de cette idée, dans une ambiance générale voulue claire et pimpante, moderne, et subtilement essaimée des nuances du drapeau italien réparties en touches colorées plus ou moins évidentes.
Composé de 3 petits espaces répartis autour du sas d’entrée, le lieu est totalement rénové pour s’articuler autour de l’usage du comptoir où les pizzas sont en présentation.
D’un côté, face au comptoir, des places de consommation “rapide” articulées autour d’un élément mange-debout central. De l’autre, une salle en assise “classiques” pour prendre son temps. Entre les deux, des tables hautes pour consommer, patienter ou juste prendre un café.
Question matériaux et finitions, là aussi le mélange opère. Le comptoir, se jouant des contraintes structurelles du local, marie les briques des façades New-Yorkaises à la pureté du marbre italien de Carrare, également présent au mur ou en tables. Les briques perforées posées en moucharabieh, les tôles et autres tubes d’acier évoquent l’aspect néo-indus de Big Apple. Le damier noir et blanc du sol est un clin d’œil à la voiture de Taxi Driver et offre un écho cinématographique aux portraits de mafieux dont Little Italy était le territoire. Le bois est également partout présent, du sol rénové aux astucieuses mains courantes servant de porte-revues et aux panneaux d’affichages suspendus... Square : Little Italy by nature !
Located in the heart of Strasbourg, in a dense commercial area, Square is an on-site or take away restaurant, offering a Neapolitan-inspired menu : pizza by the slice and coffee in the original version, prepared by piston !
The main idea of the project was to dust off the image of the pizzeria, to infuse to it a new atmosphere and energy, a territory between Naples and the New World.
In the collective unconscious, this operates at the mention of "Little Italy”, New-York’s district of the italian diaspora. This will be the aesthetic and narrative guideline of the project !
From then on, everything is built around this idea, in a clear and pretty, modern and subtly atmosphere, where the shades of the italian flag are spread on the walls, in a more or less obvious way.
Composed of 3 small spaces distributed around the entrance hall, the place is completely renovated to revolve around the use of the counter where pizzas are presented.
On one side, high seats are organized around a central element for “fast“ eating. On the other side, a room with more “classics” seats to take time. Between this two pieces, high tables to eat, wait, or just drink a quick coffee.
As regards the materials and finishes, the mixture also operates. The counter, playing with the structural constraints, combines the red bricks from New-York buildings, to the purity of the Italian Carrara marble, also present at the wall or tables. Perforated bricks laid as “moucharaby”, sheet and other steel tubes evoke the neo-industrial aspect of Big Apple. The black and white checkerboard floor is a nod to De Niro’s Taxi Driver’s car, and offers a cinematographic echo to the mafioso portraits from which Little Italy was the territory. The wood is also present everywhere, from the renovated floor, to the clever handrails serving of magazine rack, and to the hanging billboards... Square : Little Italy by nature !
------------------------------------------------------------------------------------

SQUARE DELICATESSEN / 2015 - RESTAURANT & VENTE À EMPORTER
- click on pictures -



FIELDS
DESCRIPTION

art direction
concept
branding
graphic design
interior
design
self-crafted goods
flea market
Des parts de pizzas découpées comme les rues de Manhattan, en section rectangulaires ; des noms mythiques : Times Square, Madison Square Garden… et ces brownies et autres pâtisseries locales découpées en portions carrées du même nom. C’est clair, New-York est “Square“ !
Bon, le nom est trouvé… pour l’identité, facile ! Un logo typographique simple, élégant et intemporel ; une trame graphique colorée évoquant l’Italie et les ingrédients garnissants les pizzas ; une réthorique un tantinet revendicatrice ; des ”gueules“ de mafieux fraîchement débarqués, version Ellis Island… et voilà, l’identité est sur pied ! Ajouter à ça un panneau rotatif géant, des menus sous pochettes importées des US aux couleurs du pays et quelques affichages bien mis en valeur. Nous y voilà !
Square : Pizzas and Coffee with Art !
(attention, contrairement au ton de cette rubrique, c’est un peu plus complexe que ça de mettre sur pied une identité !)
Pizzas sliced as the streets of Manhattan, by rectangular section ; mythical names : Times Square, Madison Square Garden… and these brownies and other local pastries cut into square portions with the same name. That’s clear, New-York is "Square" !
Well, the name is found… For the branding, easy ! A simple typographic logo, elegant and timeless ; a colorful graphic pattern evocating Italy and the ingredients which garnish the pizzas ; a rhetoric a tad claimant ; “faces" of newly arrived mafioso, Ellis Island version... and that, identity is created ! Add to that a giant rotating panel, menu sleeves in the national colors imported from the US, and some displays well placed. Here we are !
Square : Pizzas and Coffee with Art !
(note that unlike the tone of this text, it is a little more complex than that to create an identity !)
 
  Getting more posts...