(À lire en français en bas de page)

PRE-SENSE, SENSE YOUR FRIEND DESPITE THE DISTANCE
Pre-sense project—EnsadLab / BellLabs collaboration—proposes to take on offbeat posture regarding remote presence in mobile communication tools. 
An analysis of these notions, “presence”, “attention” and “shared spaces”, allowed us to create an interface generation tool.
 Using this tool we created several prototypes addressing different problematics (three of them are shown here).


YEAR: 2012 | LOCATION Paris, EnsadLab | PROJECT SCOPE: Analysis, idea generation, concept development, AfterEffect animation editing | COLLABORATION: Remy Bourganel, Etienne Mineur (Ensad supervisors). 
Frédérique Pain, Jean-Baptiste Labrune (Bell Labs supervisors). Audrey Sovignet, Jeremy Boy (collaborators)




Problematic
How to evoke the presence of a close one despite distance, thanks to non-vebalized mediated interactions?

close ones
My work focuses on one to one relationship between close ones, and on evoking a “presence” feeling despite distance, thanks to subtiles, futiles and non-explicit means.

Definitions

After a theoretical analysis, here is our definition of presence. “Sharing of a common time and space” + sharing of attention. (1)
Therefore, we define remote presence as: “a mutual devotion in a shared time and (virtual) space”.



Analysis settled on these definitions:
• Sub-division of different shared space metaphors,

• Use of these sub-divisions as interactive bricks,
• Use of this pallet as a generative tool for new communication interfaces.



Example
Here is an example of shared space generated thanks to this tool. Setting every parameters allows to create metaphors (table, hole, glass…) and a various qualities of experiences.



Interface generator
We created several prototypes from this pallet, here are two of them proposing a non-explicit form of presence, using a shared time and space: Merge and “La codre”


Prototypes:
• “La corde” (the rope) is a mobile application linking two relatives thanks to a virtual string. The “Corde” mode allows to call for attention, “Poulie” allows to attach on your side a present, waiting for the other to pull the rope, “Elastsique” connects the geo-localization of the users. The closer they get, the lower the sound made by swiping the string will be.




• Merge is an haptic illusion application, it merge the two phones. The presence of the hand on one phone is expressed on the back of the phone of the other.



• Compass
Compas forces you to exactly face your friend—as far as he is—to reach each other by SMS, it encourages the correspondents to think to the other's context. The Browse mode allows to search among your favorite friends. Sometimes, founding that a friend is unusually far, becomes a good opportunity to start a conversation !


/ (1 of 1)













(En français)




PRE-SENCE, RESSENTIR SES PROCHES À DISTANCE
Le projet “Pre-sense” – collaboration EnsadLab / BellLabs – propose de prendre à contrepied la notion de présence à distance dans les outils de communication mobiles. 
Une phase d’analyse des notions de “présence” , “attention” et “espaces partagés” a permis la constitution d’un outil de génération d’interfaces.
En est issu un panel de prototypes soulevants différentes problématiques (trois sont présentés ici).


YEAR: 2012 | LOCATION Paris, EnsadLab | PROJECT SCOPE: Analysis, idea generation, concept development, AfterEffect animation editing | COLLABORATION: Remy Bourganel, Etienne Mineur (Ensad supervisors). 
Frédérique Pain, Jean-Baptiste Labrune (Bell Labs supervisors). Audrey Sovignet, Jeremy Boy (collaborators)




Problematique
Comment évoquer la présence d’un proche distant, au moyen d’interactions non-verbalisées ?

Proches
Mon travail se concentre sur les relations entre proches et sur une recherche d’expression de “présence” à distance par des moyens subtiles, futiles et non-explicites.

Definitions :

Après analyses théoriques, notre définition de la présence est la suivante. “Le partage du temps et d’un espace commun” + le partage d’attention.
Ainsi, nous définissons la présence à distance comme suit : “Une dévotion mutuelle de temps, dans un espace (virtuel) partagé”.



Phase analytique reposant sur ces définitions :

• Dé-construction des métaphores d’espaces partagés en sous-parties customizables,

• Utilisation de ces sous-parties comme constituant une palette de “mécaniques interactionnelles”, 

• Exploitation de cette palette comme outil génératif de nouvelles interfaces de communications.



Exemple
Voici un exemple d’espace partagé généré à partir de l’outil précédent.



Générateur d'interfaces
Caractériser chacune des sous-parties constituants un espace partagé permet de créer d’une part, des “métaphores d’espaces” (table, vitre, puit...), et d’autre part, une variété de qualité d’expériences.
Cette palette a permis de générer, entre autres, deux exemples d’applications témoignant une forme de présence non-explicite au travers d’espaces et temps partagés : Merge et La corde.

Prototypes :

• “La corde” est une application reliant deux proches au moyen d’un fil virtuel. Le mode “Corde” permet d’appeler à l’attention, “Poulie” permet de témoigner une attention en attachant à notre côté du fil une photo – prête à être récupérée par l’autre en tirant, enfin “Elastique” connecte les géolocalisation de chacun, si les proches se rapprochent la corde se distant, le son que l’on fait en la grattant sur l’écran s’aggrave, comme indicateur de la distance qui les sépare.




• “Merge” est une application à retour haptique fusionnant les téléphones de deux proches. La présence de la main de l’un est exprimé par illusion du touché dans le téléphone de l’autre.



• Compas vous incite à vous placer exactement face à votre interlocuteur, aussi loin soit-il, pour pouvoir lui faire parvenir votre message (SMS), c'est un moyen d'encourager les interlocuteurs à penser au contexte d'autrui. Le mode “Browse” vous permet de chercher un destinataire parmi vos amis favoris. Parfois le simple fait de découvrir qu'un ami est inhabituellement loin, devient un bon prétexte pour commencer une conversation !


/ (1 of 1)